Responsive Web Design, Adaptive web Design, Regressive Enhancement

responsive-web-design

En préambule à cet article, on peut souligner le faite que le web design connaît enfin sa métamorphose et s’éloigne encore du print à qui il devait tant, mais si la tentative de donner au web ses vieilles recettes du print était forte, cela devient maintenant difficile. En effet contrairement à ce que l’on croit à tort, le web designer, n’est pas un graphiste web. Ce sont de par leur approche deux métiers distinctes. Certes il y a des prérequis graphique dans ces deux univers, mais la ressemblance s’arrête là. Le Responsive Web Design répond à une question simple : comment afficher le design web en fonction des différents Devices. La réponse : en produisant des design réactifs.
En substance les ingrédients d’un bon web design sont : Une grille de mise en page flexible, des images et des médias flexibles, et des média queries. pour en savoir plus je conseille cet article. Le Responsive Web design est une première réponse, mais dans la grande famille de l’Adaptive Web design, il existe une autre école de pensée, qui consiste à dire, certes l’écran est différent, le contexte est différent, alors le contenu doit-être différent ainsi que l’expérience utilisateur, et donc également le design. Le concept « Mobile first » part de l’expérience mobile qui contient l’approche la plus rationnelle, les écrans plus grands se verront gratifiés d’une amélioration progressive, avec une expérience différente et améliorer. En opposition à l’amélioration progressive, il existe celle de la dégradation élégante, tous est explicite dans les termes.

Pour finir je voulais parler également du « Regressive Enhancement » ou « amélioration regressive ». Il s’agit en faite de la problématique non plus des supports différents, mais de la multiplication des navigateurs et de leur version, qui amène aujourdhui a avoir un biotope des plus disparate. L’idée communément admise par les webdesigners « c’est avançons avec les outils et offrons aux internautes et mobinautes les meilleurs expériences possibles ».
On ne cherche plus à connaître le navigateur, mais à savoir ce dont il est capable ou non. On comblera les lacunes des navigateurs dans la gestion du CSS3 par exemple avec du JS. De même sur des fonctionnalités non gérées par le navigateur mais indispensable on fera appel aux Polyfills et Shims . Tous cela est en faite possible grâce à des solutions de librairies JavaScript comme modernizr.com ou initializr.com



Laissez un commentaire