Pinterest

pinterest

Pinterest, c’est le réseau social qui monte, ouvert en 2010, il explose aujourd’hui, à tel point que des grandes marques de cosmétiques et de luxe s’offrent des campagnes adwords pour promouvoir leur présence sur Pinterest. Mais pour revenir sur Pinterest, et sur l’intêret de cette énième réseau social.

Il s’agit d’un site américain. Son principe : le partage de photos et contenus brefs sur une sorte de mur, sous forme de patchwork, organisés par thèmes. Au première abord et qui plus est quand on tombe sur des petits chats en photos, on peut se dire c’est le calendrier de la poste. En faite il faut creuser un peu le sujet ça vaut la peine. On retrouve le système de follower que l’on connaît sur Twitter on aime la photo, on suit la personne ayant posté la photo, là rien de très nouveau.

L’intêret réside essentiellement dans la possibilité de classer les followers par thématiques, afin d’organiser ces boards (tableau). C’est même indispensable car cela devient vite un joyeux foutoir. Je me sert de Pinterest pour diffuser “pinter” mes illustrations dans une thématique qui m’appartient. L’utilisation de Hashtags lors de la publication est conseillé afin d’être plus pertinent lors de requête utilisateur. Pinterest connaît une très forte croissance ces derniers mois, ce réseau ce retrouve déjà au niveau des facebook et twitter sur le nombre de photos publiées chaque mois. Les sujets et centres d’intêret sont très féminins, c’est normales il est pour l’instant utilisé pour l’essentiel à 87 % par des femmes, disons même plutôt par les ménagères de moins de cinquante ans, cela explique l’intêret des marques de cosmétiques pour cet outil.

Le gros débat sur Pinterest en ce moment tourne autour des droits d’auteur, en effet les photos passant d’un board à l’autre on finit par perdre la traçabilité et la source de la photo. Cela me semble être encore un discours spécieux autour d’internet qui rappelons-le fonctionne autour d’un échange de liens quasi illimité, si les ayant droits ont des craintes pour leur oeuvres qu’ils les signent d’un copyright visible ou s’abstiennent de les diffuser via le web. Ceci dit chacun doit trouver l’usage qu’il fera de pinterest pour ma part je l’utilise en complément de twitter, pour faire de la veille graphique.



Laissez un commentaire