La culture digitale pour tous

Une marche inexorable

La « révolution numérique » ou « révolution digitale » engendrée par l’informatique et par le développement d’Internet n’est en réalité vingt ans après les prémices du web plus une révolution. Cette marche en avant prend désormais place dans un continuum technologique qui se poursuivra dans les années à venir, si rien ne vient l’entraver. Mais dans ce bouleversement anthropologique tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

Des inégalités flagrantes

Le constat de ce boom technologique est la production d’inégalités à travers les différentes strates de la société. Cela commence à l’école qui participe au-delà des facteurs culturels à l’augmentation des différences de niveau entre les élèves pour ne pas dire aux inégalités intellectuelles entre apprenants. En résumé, l’école est une technologie qui n’est pas efficiente pour répondre à ce nouveau défi.

On aurait pu inférer que l’avènement d’une nouvelle génération de “digital natives” auraient régler ce problème en gommant les écarts entre sachant et ignorants, mais les études ont montrées que même les “digital natives” ne maîtrisent pas mieux les concepts du numérique que les seniors.

Ces inégalités sont anthropologiques, culturelles et aussi géographiques. On constate que le manque de culture digitale dans les populations les moins formés au numérique constitue un sérieux handicap sur un marché du travail qui impose l’inclusion numérique. Au niveau territorial, les grandes agglomérations captent en majorité les cerveaux les mieux formés aux métiers du numériques en ayant pour conséquence de concentrer les richesses au sein de ces villes, laissant ainsi aux campagnes l’indigence des moyens et la moitié des non-internautes.

Alors comment démocratiser une technologie ubiquitaire qui s’enkyste dans tous les aspects de notre quotidien ? informatique (smartphone, tablette), internet, objets connectés… ? La réponse à cette question est l’objet de multiples initiatives depuis quelques années pour essayer de résorber les écarts entre populations.

Source ARCEP 2021

Vers une mise à niveau de la population active

Avec un taux de chômage mondial oscillant autour de 7 % et des millions de citoyens dans l’incertitude à la recherche d’un nouvel emploi, ou incertains par rapport à leur retour à leur emploi. Google a lancé un nouveau programme de formation pour les concepteurs UX. Il s’agit d’un nouveau certificat de carrière en conception UX pour aider les gens à acquérir de nouvelles compétences. Voir la formation Google

Devant la disparité des profils professionnels, des initiatives comme celle d’Oktogone Group propose d’évaluer votre niveau de culture digitale. Il s’agit également d’un moyen efficace pour les entreprises de mesurer les connaissances de ses collaborateurs. En amont du test, des formations sont proposées afin de vous préparer au mieux.https://www.tecodi.fr

Chacun prenant sa part a l’essor du numérique, il existe également des initiatives locales comme le DU Communication Digitale à Dijon. Voir la formation

Bien d’autres initiatives émergent en ce moment si particulier de notre histoire ou le numérique bénéficie depuis deux ans d’un effet d’aubaine lié à la pandémie en accueillant de nouveaux apprenants ainsi que des salariés en reconversion vers cette voie si prometteuse en les formant aux métiers de demain.



Laissez un commentaire